Sur le marché du produit d’entretien professionnel écologique, on retrouve principalement deux labels reconnus : l’ECOLABEL Européen, et l’ECOCERT. Leur approche se différencie et nécessite d’être expliciter pour faire un choix en correspondance avec ses propres attentes écologiques.

Choisir un produit écologique représente une étape, mais la façon de l’utiliser, le doser, le consommer et l’appliquer impacte tout autant, en plus ou en moins, l’environnement. En d’autres termes, on peut acheter un produit écologique et ne pas du tout servir la nature de par notre façon de le consommer !

LE PRODUIT D’ENTRETIEN PROFESSIONNEL ECOLABEL 

Ce label ECOLABEL EUROPEEN apparaît sur le marché en 1992 sous l’impulsion de la Commission Européenne. Il s’agit du seul label officiel Européen utilisable dans tous les pays membres de l’Union Européenne. En France, l’ADEME suit son déploiement, et l’AFNOR certification assure sa délivrance.

L’Ecolabel garantit une limitation des impacts des produits sur l’environnement et la santé, tout en assurant un bon niveau de performance.

L’obtention de sa délivrance se passe en deux étapes. Une première étape pour tester le produit sur son efficacité. Et une deuxième étape pour vérifier le respect des critères écologiques qui ont été négociés entre industriels, associations de consommateurs ou environnementales, distributeurs, et pouvoir public. 

La limite de ce label repose sur fait que la composition (quantitative et qualitative) de certains produits ne soit pas vérifiée. La responsabilité de contrôle est laissée à l’industriel. 

Donc à vous de juger de l’importance d’une telle faille dans ce label.

Néanmoins, on retrouve une part prépondérante de ce label sur le marché du produit d’entretien dit écologique en France.

L’ALTERNATIVE AVEC LE PRODUIT D’ENRETIEN PROFESSIONNEL ECOLOGIQUE ECOCERT

ECOCERT représente le spécialiste Français de la certification des produits issus de l’agriculture biologique. Depuis 1991, il intervient à la rédaction de la réglementation Française et Européenne.

En 2006, le référentiel détergence apparaît avec comme objectif de proposer un niveau d’exigence supérieur aux réglementations en vigueur. Cela s’applique sur la valorisation des substances naturelles, et le respect de l’environnement tout au long de la chaîne de production. 

Ainsi, deux labels avec deux niveaux d’exigence coexiste : ECOCERT Ecodétergents , et ECOCERT Ecodétergents à base d’ingrédients biologiques.

Pour le premier, on accepte la valorisation de tous les ingrédients d’origine naturelle, un maximum de 5% d’ingrédients de synthèse, pas de minium de bio requis, et aucune phrase de risque environnementale autorisée.

Pour le second, des seuils minimum exigent 95% d’ingrédients d’origine naturelle, 10% d’ingrédients d’origine biologique et aucune phrase de risque autorisée.

D’autres référentiels existent avec ECOCERT. Notamment, en 2005, création du référentiel parfum d’ambiance et bougies. Puis création en 2012, création du référentiel Spas.

En tant que futur ou actuel acheteur de produit d’entretien écologique, vous connaissez maintenant les différences entre les deux labels. Cela doit vous permettre de faire le bon choix selon vos convictions écologiques. 

Mais la fertilité de l’imagination des industriels n’a pas de limite pour accompagner le développement de l’engouement pour les produits écologiques. Ainsi de nombreux labels ou associations existent sur le marché comme AB, l’ARCAA, Nordic Swan, Bio Partenaire, Nature et Progrès…..

Sur le marché du produit d’entretien écologique, l’Ecocert Ecodétergents à base d’ingrédients biologiques se développe dans le monde de la petite enfance, notamment en crèche, en micro crèche, école, etc…